Rhinite allergique : le rhume des foins est de retour !

Le 9 mars 2016 - Par Manon Costantini

Eternuements incessants, yeux rougis et gonflés, nez tantôt coulant, tantôt bouché : vous l’aurez compris, le rhume des foins, autrement nommé rhinite allergique faits son grand retour ! 

L’arrivée du printemps et des allergies au pollen

L’hiver bientôt terminé, la rhinite allergique fait son apparition ! Plus communément appelée « rhume des foins », cette allergie saisonnière se traduit par une inflammation notamment des parois nasales et, est provoquée par la proximité avec du pollen de graminées ou des poils d’animaux, notamment. A leur contact, le sensible éternue à n’en plus finir tandis que ses yeux rougissent inexorablement et que son nez ou son palais le démange…

 Pour lutter contre ce phénomène, un traitement symptomatique pendant la saison pollinique pourra soulager le sensible

22 millions de Français allergiques

Nous serions ainsi plus de 22 millions de Français à redouter la survenue de ces allergies printanières et des symptômes qui y sont liés. Pour lutter contre ce phénomène, un traitement symptomatique pendant la saison pollinique pourra soulager le sensible : antihistaminique, sprays nasaux anti inflammatoires, collyres anti histaminiques ou anti inflammatoires, peuvent ainsi être prescrits par notre médecin.

Des gestes simples au quotidienEternuements, yeux rougies, nez coulant, le rhume des foins fait son grand retour

Outre la prise en charge thérapeutique, quelques gestes simples peuvent aussi nous aider à lutter contre le vilain rhume des foins. Par exemple, se laver les cheveux et changer de vêtements après avoir fait une balade en extérieur ou encore fermer les fenêtres autant que possible aussi bien en voiture que chez soi… Mais pour tous ceux qui souhaiteraient en finir avec les médicaments par lassitude ou parce qu’ils sont source d’effets secondaires, il est possible d’envisager avec son allergologue une désensibilisation au pollen de graminées. Ici, il s’agira d’un traitement de fond de longue durée et à renouveler tous les 3 à 5 ans.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>