Le soja est-il bon pour la santé ?

Le 23 mai 2016 - Par Manon Costantini

100% végétal, de composition nutritionnelle riche et équilibrée notamment en protéines et fibres : le soja représente l’alternative idéale au lait animal et à la viande. Cependant, comme tout aliment, le soja ne doit pas être consommé à l’excès. De quoi est-il fait ? Comment profiter de ses bienfaits ? Explications.

Soja : le végétal aux mille vertus

Les germes de soja, de par leur composition assez « complète », disposent de valeurs diététiques considérables puisqu’elles renferment bien des protéines, glucides, lipides, vitamines (A et B), et sont aussi source de phosphore, potassium, calcium, magnésium, zinc et fer. Autant de nutriments essentiels pour rester en bonne santé. Par exemple, riche en protéines, le soja peut de temps à autre se substituer à un morceau de poisson ou de viande. Le végétal constitue également un excellent réducteur de cholestérol ! De par sa concentration en fibres et en acides gras poly-insaturés, le soja aide à la régulation du bilan lipidique dans l’organisme et contribue à la réduction du taux de mauvais cholestérol (LDL) et à l’augmentation du bon (HDL).

Les isoflavones dans la lumière

La consommation de soja pourrait également avoir un impact sur les femmes ménopausées… La plupart d’entre elles se plaignent de « bouffées de chaleur », d’une sensation de montée de chaleur régulière : selon le docteur Michel Roussel, médecin et phytothérapeute, les isoflavones – substances appartenant à la famille des phyto-estrogènes – pourraient aidesojar à gérer le problème. Ces substances végétales, présentes dans la composition nutritionnelle du soja, auraient en effet le pouvoir « d’apaiser les symptômes », selon le spécialiste. Bien qu’une étude française réalisée en 2002 soit venue appuyer ces propos, reste que les autorités de santé n’ont toutefois pas encore officiellement établi de lien formel entre la consommation de soja et la diminution des « bouffées de chaleur ».

Le pouvoir des isoflavones

Et parlant d’isoflavones, justement… Ces derniers auraient également la capacité de tonifier les vaisseaux sanguins mais seulement quand le soja est consommé régulièrement et en quantité conséquente. Toujours grâce à ces isoflavones, le soja jouerait un rôle protecteur vis-à-vis des os et aurait donc les moyens de prévenir l’ostéoporose. Et ce n’est pas tout ! Le soja possèderait en plus des propriétés antioxydantes. Les flavonoïdes qui le composent permettent de retarder le vieillissement des cellules et favorisent même leur bon fonctionnement.

Des bénéfices mais aussi quelques risques

Comme pour tout autre aliment, il faut tout de même surveiller sa consommation et les réactions qui la suivent. Certaines personnes peuvent en effet cacher une allergie à une ou plusieurs protéines. Une trop grande consommation de soja peut également provoquer un déséquilibre dans les traitements hormonaux octroyés aux personnes ayant des problèmes de thyroïde, par exemple. Sa forte concentration en isoflavones rend également le soja potentiellement nocif pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans. Il est donc conseiller à l’adulte « normal » de se limiter à un produit à base de soja par jour.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>