ITW – Pr. Joyeux : les mille et une vertus du miel

Le 30 novembre 2015 - Par Vanessa Bernard

Cancérologue et chirurgien digestif, récipiendaire du prix international de cancérologie Antoine Lacassagne pour ses travaux sur la nutrition ; également auteur d’un ouvrage intitulé « Les abeilles et le chirurgien », le Pr. Joyeux est un inconditionnel du miel pour ses vertus thérapeutiques. Il nous explique pourquoi. Rencontre. 

Comment vous êtes-vous intéressé au miel ? 

J’étais tout jeune chirurgien coopérant à Tanger en 1969, quand un jeune de mon âge est venu me consulter pour une large plaie ouverte au dessus du genou. Son fémur était fracturé et le puits de sa blessure remplie de liquide purulent. J’en réfère à mon patron, vieux chirurgien belge chevronné qui ne voit que l’issue de l’amputation… Je conseille alors au patient de quitter le service sinon… Ce dernier me demande s’il peut remplir sa plaie de miel ce à quoi je ne m’oppose nullement. Il m’aurait dit jus d’orange ou de bananes, j’aurais répondu « pourquoi pas » de la même façon. Trois mois plus tard, il revient complètement guéri… Evidemment le miel utilisé par le jeune homme n’était probablement pas pur, et mélangé à de la propolis. J’imagine aussi que les abeilles sont venues sur la plaie, les unes se servant le miel, les autres pour piquer, telle une véritable Apipuncture qui a dû accélérer la cicatrisation.

 Trois mois plus tard, il revient complètement guéri…

Quelle place pour le miel dans la prescription ?

Tous les produits de la ruche sont utiles à notre santé. Il faut juste les faire connaître.  Je vais vous donner quelques exemples. Le miel de chez nous, à petites doses, est le meilleur sucre pour notre organisme, même chez le diabétique (surtout acacias et châtaigniers). Il est aussi fort utile et peu cher comme pansement sur des plaies telles les escarres qui ont des difficultés à cicatriser. Quand vous démarrez une angine, des gargarismes, 3 à 4 par jour avec une eau bien chaude mélangée à du miel et de la propolis vous guérissent en 48h.

Le miel de chez nous, à petites doses, est le meilleur sucre pour notre organisme, même chez le diabétique

Vous vous intéressez au miel, mais surtout à l’apithérapie en général. En quoi est-elle bonne pour la santé ?

Je vous invite à découvrir l’association créée par Maryse Pioch (www.labeillemesoigne.com) et son livre où cette dernière explique comment elle s’est guérie d’une sclérose en plaques grâce aux produits de la ruche. On peut vraiment considérer que pour les personnes atteintes de rhumatismes divers ou encore de maladies neurodégénératives telles que la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique, Parkinson et même Alzheimer, l’apithérapie et l’apipuncture apportent des résultats étonnants. Des résultats évidemment non reconnus par la médecine officielle.

  • Neqrouz hakima

    Bonjour je veux faire ll apiterapie au venin d abeille et j habite en ill de france a noisy le sec est ce qu il ya un apipuncture en ill de france merci de me repondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>