Vrai / Faux sur le psoriasis

Le 30 octobre 2017 - Par Vanessa Bernard

Le psoriasis souffre d’idées reçues parfois tenaces ! On vous explique ce qui est vrai et ce qui est faux. 

Le psoriasis est contagieux

Faux - Le psoriasis est dû à une activation anormale du système immunitaire (1) . Il est lié à une inflammation chronique de la peau, ce qui rend les lésions rouges, enflammées et forment des pellicules blanches. Différentes parties peuvent être touchées et les squames peuvent s’étendre sur la totalité du corps dans les cas le plus graves. Ces lésions peuvent être touchées sans risque de contagion (2) .

… a un fort impact sur la qualité de vie

Vrai – L’aspect chronique de la maladie est fréquemment responsable d’un fort retentissement sur la qualité de vie, en particulier lorsque les lésions démangent, sont douloureuses, affichantes ou gênantes dans un cadre professionnel, par exemple. Pourtant son impact reste souvent sous-estimé et un accompagnement psychologique est même parfois nécessaire. L’association de patients France Psoriasis peut être d’une grande utilité pour toutes les questions liées à la vie quotidienne (à découvrir en ligne www.francepsoriasis.org ou en téléphonant au 01 42 39 02 55) (1,2).

… c’est dans la tête

Faux – Le psoriasis est une maladie chronique qui évolue en poussées. Différentes parties du corps peuvent être touchées (cf.photos ci-contre). Les chocs affectifs peuvent intervenir dans le déclenchement des poussées mais n’en sont pas la cause (1).

… est héréditaire

Vrai – Bien que l’origine du psoriasis soit encore mal connue, plusieurs gènes de prédisposition ont été découverts. Des facteurs génétiques, immunologiques et environnementaux sont associés au développement de la maladie. L’hérédité joue donc un rôle non négligeable puisqu’il existe des antécédents familiaux dans 1 cas sur 3 (2/3).

…est déclenché par le stress

Vrai & faux – Le stress peut être responsable de poussées mais pas seulement, d’autres éléments ou facteurs de la vie quotidienne peuvent avoir un effet déclenchant comme des infections notamment ORL, surtout chez l’enfant, ou la prise de certains médicaments (2) .

…ne peut pas être pris en charge

Faux – Plusieurs médecins peuvent prendre en charge le psoriasis en fonction de sa sévérité. Le médecin généraliste et le dermatologue de ville sont à même de mettre en place les traitements les plus adaptés et d’assurer le suivi du psoriasis. Le dermatologue hospitalier peut être sollicité pour les formes de psoriasis les plus développées. Votre pharmacien peut répondre aux questions que vous vous posez au quotidien.

… est aggravé par l’alcool et le tabac

Vrai – Bien que l’alcool et le tabac ne soient pas déclencheurs, leurs prises peuvent aggraver la maladie ou accroître la résistance au traitement (2).

 

Encore + Pso 3d’infos : Les lésions se situent habituellement au niveau du cuir chevelu ou sur les zones de frottements : coudes, avant-bras, genoux, bas du dos. Ongles, paumes des mains, plantes des pieds et muqueuses génitales peuvent également être atteints (2) .

 

1. CEDEF. Ann Dermatol.Venereol. 2012 ; 139 : A112-A120 – 2. Psoriasis. Ameli.fr. Site Internet de l’Assurance Maladie. [En ligne] http://www.ameli-sante.fr/psoriasis/comprendre-le- psoriasis. html (consulté le 11/07/2016) – 3. Bérard F et Nicolas JF. Ann Dermatol.Venereol. 2003 ; 130 : 837 – 42

  • HAYES

    Mon mari souffre de cette maladie invasive (atteint à 70 % de tout le corps)
    a réussi à amoindrir les effets grâce à des séances de pulvathérapie en milieu hospitalier le dermatologue a prescrit 13 séances qui vont lui apporter un bien être évident

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>