Isolement : un tiers des seniors sans confident – Etude

Le 1 octobre 2017 - Par La rédaction avec l'AFP

Elles ne sortent pas tous les jours, n’ont pas de confident, se sentent parfois seules : les personnes âgées souffrent davantage de la solitude et de l’isolement, une situation qui s’aggrave après 85 ans, alertent les Petits frères des Pauvres.

Selon une étude réalisée par l’institut CSA pour l’association, 6% des personnes âgées de 60 ans et plus, soit 900.000 personnes, sont isolées des cercles amical et familial, et 2%, soit 300.000, sont isolées des quatre cercles de proximité : famille, amis, voisinage, réseaux associatifs. « 300.000 personnes, c’est l’équivalent d’une ville comme Nantes », précisent dans un communiqué les Petits frères des pauvres. « Ne rencontrer quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes, c’est une véritable situation de mort sociale. »

L’isolement, facteur de « mort sociale »

Ainsi, selon le sondage, près d’une personne de plus de 60 ans sur dix se sent seule « tous les jours ou souvent », majoritairement des personnes âgées de 80 ans et plusSi neuf personnes sur 10 disent sortir « au moins une fois par semaine », plus d’une sur trois ne sort pas de chez elle tous les jours (34%). Et si près de neuf personnes sur dix déclarent avoir quelqu’un à qui « confier leurs clés », moins de sept sur dix estiment en revanche avoir quelqu’un à qui « confier des choses personnelles ». Parmi elles, on trouve
majoritairement des 75 ans et plus, sans accès à internet et isolées d’un cercle amical ou associatif.

Les solutions pour lutter contre l’isolement

56% déclarent d’ailleurs utiliser internet « tous les jours » (70% d’hommes et 45% de femmes), contre 74% de la population âgée de 12 ans et plus. 31% ne l’utilisent jamais. Selon ce sondage, les principales préoccupations des seniors sont la perte d’un proche (78%), la perte de l’autonomie (59%) et la maladie (56%). La solitude et l’isolement préoccupent 28% des sondés, plus majoritairement les femmes.

Pour lutter contre la solitude et l’isolement, il faudrait pour la très grande majorité des sondés (90%) « maintenir les commerces et services de proximité », « développer des solutions de transports adaptées », et « informer sur les aides et allocations financières ». Sept sur dix aimeraient en outre un accès à internet et aux réseaux sociaux facilité. De façon générale, 48% des sondés aimeraient avoir davantage de contacts avec les membres de leur famille et 39% davantage de contacts avec leurs amis.
  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>