Un colloque sur le risque cardiovasculaire chez les femmes

Le 19 janvier 2016 - Par Vanessa Bernard

Le 10 mars prochain, la Direction générale de la santé, l’Institut de veille sanitaire et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé organiseront à Paris un colloque sur les maladies cardiovasculaires chez les femmes. L’occasion de revenir sur les enjeux de ces maladies et leur prévention.

Depuis une dizaine d’années, les taux d’hospitalisation des femmes de moins de 65 ans pour maladies cardiovasculaires, et en particulier pour infarctus du myocarde, sont en croissance régulière. Une réalité qui oblige les pouvoirs publics à porter un regard nouveau sur le fait, souvent mal connu, que les maladies cardiovasculaires sont toujours la première cause de mortalité des femmes.

Les taux d’hospitalisation des femmes de moins de 65 ans pour maladies cardiovasculaires, et en particulier pour infarctus du myocarde, sont en croissance régulière.

Parmi les raisons évoquées pour expliquer cette progression préoccupante : l’évolution des comportements individuels et des facteurs de risque depuis plusieurs décennies comme le tabagisme, le surpoids, l’obésité, ou encore, la sédentarité…, dans un contexte de profonde évolution sociétale des conditions de vie des femmes.

En apprendre plus sur les maladies cardiovasculaires… 

De plus, la méconnaissance du risque cardiovasculaire et de symptômes parfois atypiques peut amener à sous-estimer leur gravité et conduire à un retard diagnostique et thérapeutique. Une stratégie de prévention est cependant possible et doit être abordée tout au long de la vie, par la sensibilisation des femmes et la mobilisation des professionnels. C’est pourquoi, la Direction générale de la santé, l’Institut de veille sanitaire et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé organisent une journée de sensibilisation au sujet, destinée à l’ensemble des acteurs de santé et de la prévention et, à travers eux, au grand public. En voici les objectifs :

  • Faire un état des lieux partagé de la santé cardiovasculaire des femmes autour de ces signaux préoccupants, et des principaux déterminants, notamment comportementaux,
  • Valoriser les stratégies ou pistes nouvelles de prévention adaptée aux femmes,
  • Souligner les particularités de la prise en charge des femmes,
  • Inciter l’ensemble des acteurs à s’emparer de cet enjeu.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>