Troubles visuels : tour d’horizon

Le 4 mars 2016 - Par Manon Costantini

L’emmétropie, c’est lorsque tout va bien, lorsque l’acuité visuelle est normale. Mais quand on parle d’amétropie… alors les choses sont un peu différentes. Explications. 

L’amétropie désigne un trouble de la vision comme l’hypermétropie, la myopie, l’astigmatisme ou  encore la presbytie. Quel qu’il soit, ce trouble se traduit par une « mauvaise mise au point » de l’image sur notre rétine.

L’hypermétropie 

Physiologiquement, cela signifie que le globe oculaire est trop court. Dans ce cas, la puissance qui permet de capter toute la lumière pour donner une forme détaillée et nette à l’image perçue n’est pas assez forte. La personne à l’oeil défaillant voit donc les objets ou les personnes proches de manière floue.

La presbytie est un phénomène irrémédiablement lié à l’âge. Avec le temps, une partie de l’oeil, le cristallin, perd petit à petit de son élasticité

L’emmétropie, c’est lorsque tout va bien, lorsque l’acuité visuelle est normale. Mais quand on parle d’amétropie… alors les choses sont un peu différentes.

La myopie 

Dans le cas de la myopie, le globe oculaire est trop long. Le phénomène s’inverse alors et les sujets se trouvant loin ne sont pas nets pour qui en est atteint.

L’astigmatisme

Ici, nous parlons d’une modification de la cornée. Dans certains cas, elle sera moins courbée et dans d’autres un peu plus que la normale. Mais, il peut également s’agir d’une accumulation de cicatrices qui rendent la surface de la cornée irrégulière. L’astigmatisme se traduit par une déformation des images. Par exemple, une forme ronde paraîtra allongée aux yeux du patient diagnostiqué.

La presbytie 

C’est un phénomène irrémédiablement lié à l’âge. Avec le temps, une partie de l’oeil, le cristallin, perd petit à petit de son élasticité. Il est souvent répété que l’on se rend compte de son hypermétropie lorsque l’on devient presbyte. En effet, les deux troubles sont très proches l’un de l’autre. La différence, c’est que l’hypermétropie est congénitale alors que la presbytie, elle, ne survient qu’avec l’âge, c’est-à-dire
à partir de 45 ans environ.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>