Sexe : faire l’amour, c’est bon pour la santé !

Le 13 février 2017 - Par Vanessa Bernard

Et c’est la Fédération Française de Cardiologie qui le dit ! A l’occasion de la Saint Valentin, la 1ère association de lutte contre les maladies cardio-vasculaires nous rappelle les bienfaits de l’activité sexuelle sur notre santé.

Pour ses effets relaxant, antidépresseur, antidouleur, l’activité sexuelle est considérée, selon les scientifiques et professionnels, comme bonne pour la santé du coeur. Elle permet ainsi la production des hormones dites du « plaisir », à savoir la dopamine et les endorphines. On dit aussi qu’un rapport sexuel représente un effort physique d’intensité modérée, comparable à l’énergie dépensée pour monter deux étages à bonne allure. Voilà du vrai sport plaisir qui participe aussi à éliminer les toxines, à augmenter le rythme cardiaque, à activer la circulation sanguine et à muscler le cœur. « Les bienfaits de l’activité sexuelle pourraient être dus à la fois aux effets émotionnels et physiques », rappelle le Pr. Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHRU de Lille et présidente de la Fédération Française de Cardiologie.

Et les cardiaques alors ?

Aux patients atteints de maladies cardio-vasculaire, l’association rappelle aussi qu’ils peuvent généralement poursuivre une sexualité régulière et profiter de son effet protecteur sur le cœur (1). En effet, le risque d’un événement au cours d’un ébat est faible et ne doit pas, dans la très grande majorité des cas, conduire à une restriction. « L’accident cardio-vasculaire marque un tournant évolutif dans la vie sexuelle d’un patient et a un impact à la fois psychologique (peur de la récidive, maternage du conjoint, etc.) et physique (effet vasodilatateur des traitements, fatigue, etc.). Il est important d’aborder le sujet de la sexualité avec les patients très rapidement pour les rassurer et ajuster de façon individuelle le choix du traitement et la conduite à tenir », commente le Pr. Claire Mounier-Vehier.

Alors, pour la Saint Valentin, on se montre prudent, et on pense à faire du bien à son coeur !

A retenir : chez les hommes ayant des facteurs de risque (tabac, cholestérol, diabète, hypertension artérielle…), les troubles de l’érection peuvent être le signe précurseur d’une maladie cardio-vasculaire. N’hésitez pas à en parler à votre médecin pour faire un bilan adapté (2)

1 – Sexual activity and cardiovascular disease: a scientific statement from the American Heart Association. Circulation. 2012 Feb 28

2 – Management of erectile dysfunction in hypertension: Tips and tricks. World Journal of Cardiology 2014 September 26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>