Seniors : êtes-vous à jour de vos vaccins ?

Le 16 avril 2015 - Par Vanessa Bernard

Contrairement aux idées reçues, la vaccination ne concerne pas que les plus jeunes. Loin s’en faut. Les infections sont d’ailleurs souvent graves chez les sujets âgés en raison de leur vulnérabilité.

A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination qui se tiendra du 20 au 25 avril prochain, Marisol Touraine a tenu à réaffirmer l’importance de ce « geste de prévention citoyen et solidaire qui a permis de sauver des millions de vies et joué un rôle majeur en enrayant la transmission de certaines maladies infectieuses et en participant à leur éradication. » En outre, la ministre de la santé n’a pas manqué de marquer sa préoccupation vis-à-vis des personnes âgées dont le taux de vaccination demeure faible. Rappelons donc que la vaccination concerne les enfants, bien sûr, mais aussi leurs aînés qui doivent d’ailleurs penser à faire leurs « rappels », tous les 10 ans… Si l’on considère, par ailleurs, qu’avec l’âge, la gravité et la fréquence des infections augmentent, on comprend alors l’importance de faire le bilan avec son médecin… La prévention est essentielle. Chez les seniors, nous avons trop tendance à penser que seule la vaccination contre la grippe est nécessaire alors même que d’autres vaccins universels, le tétanos ou encore le pneumocoque, par exemple, méritent qu’on s’y attardent. Quand on sait que les vaccinations des adultes restent efficaces et que la couverture vaccinale diminue avec l’âge, on se rend compte que proposer aux personnes de plus de 60 ans une prévention contre les maladies infectieuses (par des vaccins en général bien tolérés) ne relève pas de l’hérésie. La vaccination dans l’enfance ne nous immunisera pas contre toutes les maladies infectieuses le reste de notre vie. Pensons donc à faire le point avec notre médecin traitant afin de nous donner toutes les chances d’obtenir une protection efficace à l’âge adulte et au moment où nous sommes les plus vulnérables, en vieillissant donc…