Qui a dit qu’un aliment « sain » n’était pas nourrissant ?!

Le 7 janvier 2016 - Par Manon Costantini

Manger sain, c’est une chose. Mais manger à sa faim en est une autre ! Alors que beaucoup pensent que les aliments dits « sains » sont peu nourrissants… Des chercheurs prouvent le contraire ! 

Après les fêtes de fin d’année, beaucoup pensent au régime, à manger moins et à manger équilibré. Dans les esprits, manger sain, c’est manger peu et surtout, ne pas manger à sa faim. Cette sensation de satiété peut pourtant s’obtenir dans toutes les circonstances. En effet, une étude, publiée dans la revue Journal of the Association for Consumer Research, a réussi a complètement réfuter cette idée reçue.

Des chercheurs, de l’Université du Texas (Etats-Unis), ont ainsi réalisé bon nombre de travaux, tous effectués en se posant la même question : et si, contrairement à la pensée populaire, les aliments « sains » étaient consommés en grande quantité ? Et les conséquences sont effectivement étonnantes : « L’épidémie d’obésité actuelle et l’augmentation rapide des étiquetages nutritionnels a abouti à la découverte d’un phénomène ironique au sein duquel les individus consomment à l’excès des aliments décrits comme sains », a déclaré l’équipe de scientifiques.

Et si, contrairement à la pensée populaire, les aliments « sains » étaient consommés en grande quantité ?

Pour en arriver à ce résultat, une cinquantaine d’étudiants ont été soumis à des séries de questions. Suite à cela, les chercheurs ont pu constater que la plupart associaient, de façon très négative, l’idée de nourriture saine et le concept de nourriture nourrissante. Ensuite, 40 autres étudiants ont été appelés à participer, chacun devant déguster des biscuits. Pour certain, ce biscuit était nourrissant, « bénéfique sur le plan nutritionnel », et pour d’autres pas du tout.

Les chercheurs ont pu constater que la plupart associaient, de façon très négative, l’idée de nourriture saine et le concept de nourriture nourrissante.

Finalement, l’appétit de chacun a été précisément mesuré. 72 autres participants ont été sollicités pour faire partie de ce troisième et dernier groupe test. Chacun a pu commander de la nourriture avant le visionnage d’un court-métrage. Les scientifiques ont alors mesuré la quantité de nourriture commandée par chacun, et celle qui a réellement été consommée. Résultat des courses : un aliment sain va le plus souvent s’accompagner d’une plus grande sensation de satiété. Donc, théoriquement, le consommateur se sentira plus rassasié que s’il avait mangé un aliment à la qualité nutritionnelle moindre. Pourtant, les participants ont eu tendance à commander ces aliments « sains » en plus grande quantité et en ont donc consommé davantage.

©2015 iStockphoto /Halfpoint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>