Petite histoire du pain perdu…

Le 3 mars 2015 - Par Vanessa Bernard

Considéré à l’origine comme un plat de pauvre, le pain perdu est un moyen intelligent d’éviter le gaspillage de nos baguettes rassis, tout en gourmandise…

Il fut une époque, en effet, où il n’était pas envisageable de jeter de la nourriture dans la mesure où chaque reste pouvait combler un besoin alimentaire vital. Aux temps de la disette et de la famine, par exemple, les populations les plus pauvres ne manquaient pas d’ingéniosité pour « recycler » tout aliment qui pouvait l’être. C’est sans doute de cette période de l’Histoire, aujourd’hui, révolue, qu’est né  le délicieux pain perdu. Un doux souvenir d’enfance pour beaucoup qui renaît dans nos cuisines avec de simples ingrédients de base : pain, lait, oeuf et le beurre…

pain perdu 2

 Chef, la recette en baguette !

– 1 grosse baguette de pain rassis

– 3 œuf

– 30 cl de lait

– 2 c. à soupe de sucre

– huile à frire

 

Astuce : plus le pain est imbibé de crème aux oeufs, plus les pains seront moelleux une fois cuits

    1/ Coupez le pain en tranches assez épaisses.
    2/ Dans un saladier, battez les œufs, ajoutez le sucre puis le lait et mélangez.
    3/ Faîtes chauffer l’huile à frire dans une grande poêle. Pendant ce temps, faîtes tremper petit à petit les tranches de pain dans le mélange aux œufs. Laissez bien imbiber.
    4/ Une fois l’huile chaude, faîtes cuire les tranches de pain jusqu’à ce qu’elles dorent des 2 côtés puis retirez-les et mettez-les sur du papier absorbant.