Perte d’audition : les villes bruyantes en cause – Etude

Le 5 mars 2017 - Par La rédaction avec l'AFP

Selon des travaux menés par des chercheurs de l’Hôpital universitaire de la Charité de Berlin et de la société allemande Mimi Hearing Technologies, les pertes d’audition sont particulièrement marquées dans les agglomérations bruyantes.

Selon cette étude, Vienne, Zurich, Hambourg, Stockholm et Portland figurent parmi les cités les plus bienveillantes pour les oreilles de leurs habitants. A l’opposé, Delhi, Bombay, Istanbul, Le Caire, Guangzhou, Saint-Saint-Pétersbourg, Taipei sont répertoriées parmi les plus bruyantes et, pour la majorité d’entre elles, enregistrent les pertes d’audition les plus élevées. Une forte corrélation qui fait dire à Kenrik Matthies de Mimi Hearing Technologies qu’il y a « une relation étroite » entre les deux paramètres même si elle n’est pas exclusive.

Paris au 3ème rang des villes bruyantes

De son côté, Paris, une des villes les plus denses au monde, est classée au 3e rang des villes bruyantes, mais n’arrive qu’en 19e position dans le classement des villes où les pertes d’audition sont le plus fortes. Barcelone est dans une situation similaire. Ce constat illustre le fait que les pertes d’audition ne sont pas seulement liées au bruit ambiant : elles peuvent aussi être causées par des maladies (rubéole, méningite, oreillons, rougeole, etc.), des naissances prématurées et des complications à la naissance et, dans une moindre mesure, par certains médicaments.

De son côté, Paris, une des villes les plus denses au monde, est classée au 3e rang des villes bruyantes, mais n’arrive qu’en 19e position dans le classement des villes où les pertes d’audition sont le plus fortes

Le nécessaire dépistage

Rappelons à quelques jour de la Journée Nationale de l’Audition qui se tiendra le 9 mars prochain qu’une bonne prise en charge permet de limiter la perte d’audition définitive. « Plus tôt la perte auditive est détectée, meilleures sont les chances de prévenir les séquelles », a ainsi indiqué Manfred Gross, un spécialiste de l’audition à l’Hôpital universitaire de la Charité de Berlin. L’audition décline avec l’âge et d’après l’étude, les habitants des villes les plus bruyantes sont plus vieux de dix ans au niveau de l’audition que ceux d’un âge similaire vivant dans des villes plus préservées.

100 milliards de dollars dus à la perte d’audition

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que les coûts liés à la prise en charge des pertes d’audition dépassent les 100 milliards de dollars, tout comme ceux induits par le manque de productivité et les mises en retraite anticipée. Selon l’OMS, quelque 360 millions de personnes dans le monde ont des problèmes auditifs, une situation récemment qualifiée « d’épidémie silencieuse » par la revue médicale The Lancet, qui mettait, dans un article publié à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Audition ce 3 mars, en avant l’absence de prise en charge pour un très grand nombre de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>