Parkinson : un traitement grâce aux patchs de nicotine ?

Le 22 mars 2016 - Par Manon Costantini

Conçus pour aider les fumeurs dans leur démarche d’arrêt du tabac, les patchs à la nicotine pourraient aussi être efficaces pour traiter la maladie de Parkinson. Explications. 

Un traitement surprenant 

Ils y 90 ans déjà, des chercheurs avaient pu constater que les personnes qui fumaient avaient un système nerveux en meilleur état que les non fumeurs. Plus tard, d’autres analyses, encore, démontraient que l’incidence de la maladie de Parkinson était plus faible dans la catégorie des fumeurs.

L’explication viendrait donc de l’effet de la nicotine sur l’organisme qui, consommée « pure » n’est pas toxique

La nicotine pure n’est pas nocive nicotine-contre-parkinson

L’explication viendrait donc de l’effet de la nicotine sur l’organisme qui, consommée « pure » n’est pas toxique. Ainsi, dans la cigarette, ce qui est délétère, ce sont les substances chimiques qui y sont ajoutées comme le goudron et le monoxyde de carbone. Pour identifier les réels effets de la nicotine sur le système nerveux, un neurologue à l’hôpital Henri Mondor de Créteil s’est donc livré à deux essais cliniques, regroupant près de 40 personnes. Objectif de l’opération ? Analyser l’effet des patchs de nicotine pure collée au niveau de la colonne vertébrale. Les résultats sont formels : sur la quarantaine de participants atteints de la maladie de Parkinson, 70% ont vu leur état s’améliorer. L’explication pourrait notamment se trouver dans le fait que la nicotine exercerait un rôle bénéfique dans une zone du cerveau responsable de la motricité. C’est ainsi que ces premiers tests laissent un espoir dans la mise au point d’un potentiel traitement anti Parkinson grâce à la nicotine. A suivre.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>