Manger sans gluten : quels aliments éviter ?

Le 31 mars 2016 - Par Manon Costantini

1% des Français serait intolérant ou hypersensible au gluten. Le hic, c’est qu’il est quasi-omniprésent dans notre alimentation quotidienne… Ainsi, être atteint de la maladie cœliaque n’est pas facile à vivre ni à gérer tous les jours. Que peut-on manger ? Quels menus s’élaborer pour rester en forme ? Quelques conseils.

Régime sans gluten : favoriser le fait maison

Etre intolérant au gluten, c’est d’abord avoir la maladie cœliaque dont le seul traitement est alors de se passer de cette protéine dépourvue d’ailleurs de valeur nutritive. A ne pas manger de gluten, il n’est aucun risque pour la santé, la difficulté c’est plutôt de savoir quels sont les aliments qui s’en abstiennent. Et ils sont rares, très rares même. Ainsi, la plupart des plats déjà tout prêts vendus en supermarché en contiennent par exemple. En effet, la majorité des produits transformés intègrent le gluten dans leur composition mais aussi de nombreux additifs. Ainsi, en privilégiant le fait maison, vous bannirez la protéine mais aussi certaines substances chimiques toxiques pour l’organisme !

Etre intolérant au gluten, c’est d’abord avoir la maladie cœliaque dont le seul traitement est alors de se passer de cette protéine dépourvue d’ailleurs de valeur nutritive

Proscrire les aliments à base de blé

Un régime sans gluten exige obligatoirement de se séparer des aliments à base de blé. Les pâtes, le pain, les viennoiseries, la farine et bien d’autres produits encore « débordent » de la fameuse protéine. Pour autant, un régime aussi spécial doit se surveiller de près pour ne pas causer de carences : il est même vivement conseillé aux personnes ne souffrant pas d’une intolérance et voulant simplement suivre la mode « sans-gluten » de demander l’avis d’un médecin. Si les pâtes sont à mettre de côté, il faut tout de même maintenir un apport équilibré en féculents. Pour ce faire, privilégiez donc le riz, le maïs, le quinoa, les légumes secs ou encore les pommes de terre.

Le gluten se trouve essentiellement dans le blé, le seigle et l’orge

Sans gluten mais sans se priver pour autant…

Le gluten se trouve essentiellement dans le blé, le seigle et l’orge et, on l’a vu, dans de très nombreuses comple-pain-contient-du-glutenositions alimentaires dans lesquelles on l’intègre pour donner une certaine élasticité aux aliments. Alors que l’on estime qu’une personne sur 100 développe en moyenne la maladie cœliaque en Europe (et dans le continent nord-américain), seuls 10 à 20% des cas seraient diagnostiqués… C’est aussi pour cela que bon nombre de gens s’en privent intentionnellement, de peur de développer des symptômes au fil des années. Pas facile à vivre tous les jours le régime qu’impose l’intolérance ou le simple choix de manger du « sans gluten ». Si la meilleure solution est sans doute de cuisiner soi même à l’aide de produits frais pour rester en bonne santé, reste que certaines marques se sont aussi spécialisées pour nous garantir des préparations sans gluten. La solution peut être opportune pour qui n’a pas le temps, l’envie ou le goût de faire la cuisine !

© iStockphoto

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

La maladie cœliaque entraîne une inflammation chronique au niveau de l’intestin grêle qui alors s’atrophie progressivement et peut être à l’origine d’une mauvaise absorption du fer (avec risque d’anémie), d’une carence en calcium (déminéralisation osseuse), de diarrhées, et d’un important amaigrissement. Pour savoir si vous êtes concerné ou pas, il vous faudra passer d’abord par une prise de sang pour révéler les anticorps spécifiques de la maladie ; s’ensuivra une fibroscopie puis un prélèvement dans l’intestin grêle pour confirmer le diagnostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>