Le thé : une boisson, des légendes

Le 31 janvier 2016 - Par Manon Costantini

Depuis des siècles, l’Homme profite des nombreuses vertus qu’offre le thé. Quant à son origine, on la sait chinoise. Quant aux différentes légendes qui l’entourent, difficiles de savoir lesquelles sont les plus fiables… 

Des légendes venues de l’Empire du Milieu, d’Inde et du Japon

Tout commence en 2 737 avant notre ère, en Chine. La légende raconte même que l’empereur Shen Nong (ou Shennong), héros civilisateur de la mythologie chinoise, était en train de faire bouillir de l’eau à l’abri d’un arbre dans le but de se désaltérer, lorsqu’une petite rafale de vent agita les branches et en fit tomber quelques feuilles dans son breuvage… L’empereur y goûta, en tira un très grand plaisir, découvrit que l’arbre était en fait un théier sauvage. Le thé serait ainsi né…

Un prince en quête de tonicité

En Inde, c’est une légende tout autre qui relate l’origine de la fameuse boisson aromatisée. Ici, les Indiens parlent du prince Dharma, troisième fils du roi Kosjuwo, qui fut un jour touché par la grâce et décida donc de quitter le Sous-Continent pour s’en aller en Chine prêcher les paroles du dieu Bouddha. Pour une question de dignité, le prince se promit de ne pas dormir durant le temps que durerait son périple, soit neuf années. Pourtant, lors de la troisième année, une violente somnolence le prit et le menaça de trahir son propre vœu. Par hasard, le prince cueillit quelques feuilles d’un théier sauvage, les grignota naturellement, et profita des vertus tonifiantes de la plante pour poursuivre son péril…

Un théier en réponse à une colère empreinte de frustration 

Au pays du Soleil levant, le Japon, l’histoire est encore différente. Il est toujours question du prince Dharma, mais qui cette fois s’endormit à la troisième année de son périple… A son réveil, la légende dit alors que le jeune homme, dépité d’avoir été faible et d’avoir ainsi sombré dans les bras de Morphée, se coupa les paupières et les jeta au sol. Quelques années après, alors qu’il repassait au même endroit, le prince constata que son acte, né de la colère, avait donné naissance à un petit arbre dont il ne connaissait pas l’existence. Il s’en approcha donc, en goûta une des feuilles et remarqua que ces dernières étaient capables de tenir la personne qui en mange éveillée… Miracle du thé…

Mais les légendes mises de côté, il est plus probable que les premiers arbustes de thé soient apparus en Chine, dans une région proche d’un pays voisin, la Birmanie.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>