La tuberculose toujours présente en Europe

Le 23 mars 2017 - Par La rédaction

De nouvelles données publiées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies ( ECDC ) et le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, ce 24 mars révèlent qu’entre 2011 et 2015, les nouveaux cas et les décès dus à cette maladie ont diminué chaque année de 4,3 et 8,5 % respectivement dans les 53 États membres de la Région européenne de l’OMS.

Cependant, les groupes vulnérables à l’infection par la tuberculose, comme les personnes vivant avec le VIH, les détenus et les migrants, ne sont pas concernés par cette tendance générale. Une augmentation de 40 % des nouveaux cas de co-infection tuberculose/VIH a été notamment rapportée au cours de la même période. Le dépistage du VIH chez tous les patients atteints de tuberculose et inversement, accompagné de services de conseil et d’un traitement rapide, pourrait changer cette tendance négative.

Propagation chez les groupes plus vulnérables

« La poussée de co-infections tuberculose/VIH entre 2011 et 2015, ainsi que les taux toujours élevés de tuberculose pharmacorésistante, menacent sérieusement les progrès accomplis en vue d’éliminer cette maladie, l’objectif que les dirigeants d’Europe et du monde se sont engagés à atteindre d’ici 2030 », explique le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. « Une personne co-infectée par la tuberculose/VIH sur trois n’a pas conscience de son état, ce qui diminue considérablement ses chances de guérison. En revanche, cela favorise la propagation de maladies imposant des contraintes aux systèmes de santé et aux autorités. »

« Un cas de tuberculose-multirésistante sur cinq signalés dans le monde en 2015 est survenu dans la Région européenne »

Le cas de la Tuberculose multirésistante

Les nouveaux cas de tuberculose multirésistante (MR) continuent d’augmenter et, selon les estimations, 1 cas de tuberculose-MR sur 5 signalés dans le monde en 2015 est survenu dans la Région européenne. Même si le nombre de patients atteints de tuberculose-MR et ayant reçu un traitement efficace a augmenté pour la première fois en 2015, les résultats thérapeutiques n’ont été positifs que chez la moitié d’entre eux, ce qui est bien inférieur à l’objectif de 75 %.
Dans l’UE/EEE, le taux de cas signalés de tuberculose-MR n’a guère évolué au cours de ces cinq dernières années, soit 0,3 pour 100 000 habitants. Bien que le taux de succès thérapeutique de la tuberculose-MR se soit constamment amélioré pendant cette période (de 30 % en 2009 à plus de 40 %), il reste globalement peu élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>