LA FRANCE DANS LE PELOTON DE TETE DU BIO EN EUROPE

Le 3 mars 2015 - Par V.B.

Au fil des années, l’agriculture biologique a pris de l’ampleur dans les 28 États membres actuels de l’Union européenne, passant de 4,3 millions d’hectares en 2000 à plus de 10 millions en 2013, cultivés par plus de 255 000 fermes bio.

Avec ses 1 060 756 ha de surface agricole bio, à quasi égalité avec l’Allemagne, la France est en 3e position en ce qui concerne les surfaces agricoles cultivées en bio. Elle se situe derrière l’Espagne (16%) et l’Italie (14%). Avec près d’un quart des préparateurs bio de l’UE (8 940 sur 37 600) et 20 % de la consommation bio de l’Union européenne (4,5 milliards sur 22 milliards en 2012), elle est le 2ème marché bio d’Europe derrière l’Allemagne. Notons, qu’en France, le secteur de l’agriculture biologique se caractérise par une grande diversité des circuits de distribution et par l’étendue de la gamme de ses produits ; elle se distingue également par la diversité de ses productions.

Le programme Ambition bio 2017

lancé en juin 2013 par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a pour objectif de donner un nouvel élan au développement équilibré de toutes les filières de l’agriculture biologique : « du champ à l’assiette”, de la production à la consommation, en passant par la transformation et la commercialisation. Le programme s’articule autour de six axes qui visent à mobiliser tous les acteurs du bio :

– développer la production

– structurer les filières

– développer la consommation et conquérir des marchés

– renforcer la recherche, son pilotage et la diffusion des résultats

– former les acteurs agricoles et agroalimentaires

– adapter la réglementation.