Une bonne hygiène dentaire : c’est quoi ?

Le 20 mars 2018 - Par Vanessa Bernard

Comment prendre soin de sa santé bucco-dentaire ? Christophe Lequart, chirurgien-dentiste, et porte-parole national de l’UFSBD nous délivre ses précieux conseils. 

Une bonne hygiène dentaire, c’est quoi ?

C’est avant tout une bonne hygiène bucco-dentaire associée à une bonne hygiène alimentaire. Pour cela, il faut deux brossages quotidiens d’une durée de deux minutes chacun, matin et soir. A défaut d’un brossage à l’heure du déjeuner, on peut mastiquer pendant une vingtaine de minutes un chewing-gum sans sucres, pour activer une salivation dite stimulée qui réduit l’action de la plaque dentaire. Cette mastication ne doit pas remplacer le brossage, dont le but est d’éliminer la plaque dentaire composée de salive, de bactéries et de débris alimentaires.

 L’utilisation d’un fil inter-dentaire, en complément du brossage, représente un vrai plus pour la santé de nos dents

Pour un brossage efficace, il faut brosser de la gencive vers le bout de la dent, avec un mouvement de rouleaux. Le soir, l’utilisation d’un fil inter-dentaire, en complément du brossage, représente un vrai plus pour la santé de nos dents. Il est aussi possible de compléter cette routine par un bain de bouche, attention toutefois d’utiliser un bain de bouche pour usage quotidien, et non pas celui prescrit à la suite d’une opération (ils sont conçus pour une utilisation limitée dans le temps et peuvent, sur le long terme, déstabiliser la flore bucco-dentaire).

Comment bien choisir le bon matériel pour se brosser les dents ?

En premier lieu, il faut choisir sa brosse à dents. Il est recommandé d’en choisir une à poils souples, pour une meilleure efficacité dans l’élimination de la plaque dentaire. Ses poils s’entrecroisent plus facilement, et peuvent plus aisément agir dans les espaces inter-dentaires que ceux d’une brosse à dents dure qui, de plus, peut endommager nos dents et nos gencives. Il faut aussi choisir son dentifrice en fonction de son taux de fluor, 500 ppm jusqu’à 6 ans et plus de 1000 ppm au delà. Le fluor vient se fixer sur l’émail des dents en formant une couche de fluorure de calcium qui va protéger la dent limitant ainsi le risque de carie. Le fluor va permettre aussi d’augmenter la reminéralisation de l’émail et donc d’arrêter, voire reminéraliser des lésions carieuses débutantes. 

Mais même si les agressions sont journalières, une carie demande du temps pour se constituer… et il est donc possible par des gestes simples mais réguliers de l’éviter

Quelles sont les maladies liées à une mauvaise hygiène dentaire ?

Il y a les maladies gingivales avec des saignements de gencives et bien sûr la fameuse carie. Elle se forme à cause des bactéries présentes dans la bouche, qui se nourrissent de sucres alimentaires et les transforment en acides. Ces derniers se chargent alors de déminéraliser l’émail des dents, créant ainsi un trou par lequel les bactéries s’infiltrent pour former la carie. Si les bactéries atteignent la pulpe dentaire, à l’intérieur de la dent, elles peuvent migrer dans le corps entier par l’intermédiaire des vaisseaux sanguins, suscitant ainsi des endocardites infectieuses au niveau du cœur ou des tendinites chroniques. LA bonne santé des corps est liée à la bonne santé des dents.

Peut-on se protéger de la maladie carieuse ou est-ce une fatalité ?

La carie est une maladie infectieuse d’origine bactérienne, silencieuse, qui détruit progressivement la dent par déminéralisation de l’émail (prises alimentaires). Mais même si les agressions sont journalières, une carie demande du temps pour se constituer… et il est donc possible par des gestes simples mais réguliers de l’éviter.

Gardons à l’esprit que l’on ne peut pas être en bonne santé si l’on n’est pas en bonne santé bucco-dentaire !

Que peut-on faire pour maintenir sa bonne santé bucco-dentaire ?

Penser à aller consulter une fois par an son chirurgien-dentiste. À l’occasion de cette visite, il procédera à trois contrôles : celui de la maladie carieuse (indolore à sa phase initiale, seul cet examen peut la déceler) ; celui de la maladie gingivale ; celui de la muqueuse et la de langue (des ulcérations, susceptibles de s’infecter ou être signe de lésions précancéreuses). Gardons à l’esprit que l’on ne peut pas être en bonne santé si l’on n’est pas en bonne santé bucco-dentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>