ITW – Pr. Marie Aleth Richard : « Tout savoir sur les taches brunes »

Le 22 janvier 2016 - Par Manon Costantini

Toujours inesthétiques, parfois signes d’une pathologie, les taches brunes posent question. Comment savoir si elles sont « dangereuses », comment les traiter ou même les prévenir ? Le Professeur Marie Aleth Richard, dermatologue nous répond.

Qu’est-ce qu’une tache brune ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a pas une, mais plusieurs taches brunes de nature très différente. Beaucoup se développent sur les zones très exposées au soleil ; visage, avant bras, dos…Certaines sont dues à la surexposition solaire et généralement nous en avons alors plusieurs. Sur le visage, les mains et les avant-bras, on les attribue au vieillissement de la peau et aux multiples expositions solaires passées et cumulées – ce sont des lentigos ; en haut du dos, plus rares, celles que l’on appelle « les flaques solaires », témoignent plus spécifiquement de très violents coups de soleil.. D’autres, se développent sur le visage uniquement et sont expliquées par des modifications hormonales comme celle du masque de grossesse. Ces lésions ne sont pas dues à une prolifération de cellules mais uniquement à des accumulation de pigment dans les parties superficielles de la peau.

  On reconnait le mélanome à son côté asymétrique et unique.

D’autres taches brunes, souvent rugueuses à la palpation, et prédominant sur le haut du visage témoignent du fait que les cellules constitutives de l’épiderme, les kératinocytes, ont été fragilisées après de multiples expositions solaires. Elles sont désignées comme des kératoses actiniques, et témoignent d’un excès d’exposition solaire dans la vie chez le sujet qui les présente et attention, parfois elles peuvent conduire à une forme particulière de cancers de la peau : les carcinomes

Le mélanome, est un cancer de la peau, rare, qui est la conséquence de la dégénérescence des mélanocytes, cellules chargées de fabriquer le pigment de la peau. On le reconnaît au caractère asymétrique et unique de la lésion, qui a souvent plusieurs couleurs et qui se modifie dans le temps. Ces particularités doivent être des marqueurs d’inquiétude et doivent amener à consulter un dermatologue qui décidera si il faut faire ou non une biopsie.

Les Asiatiques et les peaux très mates tachent beaucoup que la peau claire et feront surtout des lentigos

Certains semblent plus prédestinés à développer des taches brunes ?

Cette sensibilité peut être liée à la carnation, c’est-à-dire au teint même de notre peau. Par exemple, les Asiatiques et les peaux très mates tachent beaucoup que la peau claire et feront surtout des lentigos. A l’inverse, les peaux très claires très sensibles au soleil, feront plus facilement des kératoses. Si on veut les prévenir, le mieux est encore de se protéger du soleil dès le plus jeune âge.

Peut-on les traiter ?

Bon nombre de personnes recherchent une solution esthétique. Plusieurs procédés peuvent résoudre le problème : on peut détruire la tâche par des traitements au laser, à l’azote liquide. Pour les taches hormonales, parfois, on prescrit  des crèmes dépigmentantes.

À quel moment doit-on consulter ?

La plupart des consultations sont de nature esthétique. Mais les patients qui ont pris beaucoup de soleil ou qui s’alertent à cause d’une tache particulière doivent aussi consulter un dermatologue et de faire dépister. La vigilance et la surveillance médicale sont essentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>