ITW – Pr. Bérard : « Comprendre l’énurésie »

Le 30 juin 2016 - Par Vanessa Bernard

L’énurésie se définit selon l’International Children Continence Society (ICCS) comme l’émission d’urines complètes durant le sommeil – mais jamais pendant la période de veille – chez des enfants d’au moins 5 ans révolus. Les explications du Pr. Etienne Bérard – Service de Néphrologie Pédiatrique – CHU de Nice-Hôpital Archet 2. 

Comment dresser le diagnostic ?berard

Le diagnostic d’un trouble mictionnel va reposer sur un interrogatoire, puis un examen physique minutieux. Il faut commencer par éliminer les fuites urinaires qui ne sont pas une énurésie : une dysfonction de la vessie, quelques exceptionnelles malformations urinaires ou une lésion de la moelle épinière. Ces symptômes s’accompagnent de troubles en dehors du sommeil, ils peuvent être discrets et sous estimés par le patient et sa famille.

Comment traiter le problème ?

Des mesures hygiéno-diététiques peuvent être importantes : il faut donner aux patients de bonnes habitudes de boissons et de miction, et également, leur apprendre à aller faire pipi en se décontractant. Ces simples mesures améliorent l’état d’1/3 des patients. Il y a aussi les thérapeutiques utilisant une hormone anti-diurétique de synthèse pour régulariser le cycle qui affichent de très bons taux de réussite. Existe également un système qui consiste en une alarme sous forme de sonde contact placée dans la couche et qui est déclenchée dès la première goutte d’urine émise, pour créer un réflexe conditionné mais la HAS a conclu que cette solution ne méritait pas d’être remboursée.

Pourquoi finalement, diagnostique-ton si peu le phénomène ?

Il y a un vrai défaut de connaissance des médecins, et puis une première consultation pour détecter les fuites est nécessairement longue et les généralistes n’ont pas toujours le temps de la pratiquer. C’est dommage car il s’agit typiquement d’une pathologie pour laquelle un interrogatoire pourrait suffire sans examens complémentaires. Ce qui est important c’est de devenir l’allié de l’enfant, le faire adhérer pour qu’il accepte un traitement qui prendra du temps (quelques semaines à quelques mois).

Que dire aux enfants qui font pipi au lit ?

En consultation, je leur dit : « Tu n’es pas le premier, tu ne seras pas le dernier à venir me voir ; on a réussi à soigner les autres, alors avec toi aussi, ça va marcher ! » Le sujet doit sortir du tabou : si nous en parlons peu, en revanche nombreux sont les enfants et les familles qui en souffrent. Il ne faut donc pas attendre pour aller consulter, d’autant plus que l’énurésie s’associe dans 40% des cas à d’autres problèmes comme l’hyperactivité qui a aussi un retentissement social et scolaire. Chez certains, le traitement du trouble de l’attention fait disparaitre l’énurésie.

Que dire aux parents ?

Que ce n’est pas un trouble psychologique ou psychiatrique ! Qu’il ne sert à rien d’envoyer un enfant chez le psy sauf si finalement il a développé un pathologie qui l’a inhibé. Que même si l’énurésie disparait parfois avec le temps (15%/an), il ne faut pas laisser l’enfant en souffrir ou, comme disaient les grands-mères, se dire que le phénomène passera à la puberté ou au soir de son mariage. Des statistiques montrent qu’1% des adultes gardent une énurésie.

© iStockphoto

  • bessou michel

    bonjour
    j ai lu avec interet votre dossier sur l enurésie dans le Top Sante du mois d Aout
    j ai un petit fils de 11ans qui fait parfois pipi au lit cela l ennuie j
    J aimerais savoir a qui m adresser pour traiter ce problème
    vous remerciant par avance de votre aide , recevez mas sinceres salutations
    Daniele Bessou

    • Vanessa Bernard

      Chère Madame,

      Je suis désolée de vous répondre tardivement. Avez-vous parlé de ce phénomène avec votre médecin ?
      Seul un professionnel de santé pourra répondre de façon pertinente à vos questions.

      Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>