Gare aux cosmétiques pour bébé !

Le 16 février 2016 - Par Manon Costantini

Face aux différents produits cosmétiques destinés aux enfants, difficile souvent de s’y retrouver, chaque marque vantant les mérites de ses formules. Pourtant, il est des dérives, des compositions pouvant être nocives pour bébé. Explications.

Shampoings, lotions, laits nettoyants, lingettes et autres : tous les parents sont très attentifs à l’hygiène de leur nourrisson. Pour protéger leur petit corps fragile, hydrater leur peau sensible, nettoyer leur jeune nombril, et finalement assurer le bien-être de l’enfant, de nombreux produits cosmétiques sont utilisés au quotidien. Mais attention aux compositions douteuses ! L’ONG WECF (Women in Europe for a Common Future), met les parents en garde contre la trop grande quantité de substances chimiques présente dans certains de ces produits. C’est en passant au peigne fin près de 341 formules cosmétiques pour bébés, vendues en France dans les pharmacies, parapharmacies, supermarchés, mais aussi dans les magasins biologiques que l’organisation en a tiré des conclusions plutôt alarmantes…

299 produits sur 341 étaient constitués d’ingrédients à risque élevé, c’est-à-dire potentiellement dangereux ou allergènes

L’idée de l’étude menée ? Classer les ingrédients qui composent ces produits selon trois catégories : le risque élevé, le risque modéré et le risque faible ou non-identifié. Pour ce faire, WECF s’est appuyé sur des recherches scientifiques et des évaluations des autorités sanitaires européennes déjà existantes. Résultat : après analyse, il a été constaté que 299 produits sur 341 étaient constitués d’ingrédients à risque élevé, c’est-à-dire potentiellement dangereux ou allergènes.

Des inquiétudes confirmées

Des ingrédients allergènes, des substances à effets toxiques sur la reproduction, des agents moussants irritants, des huiles minérales potentiellement contaminées par des impuretés… voilà le triste constat. C’est pourquoi l’ONG WECF, qui repose sur un réseau de 150 organisations environnementales et féminines présentes dans 50 pays, a demandé « l’interdiction de trois ingrédients à risque élevé dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans ». Elisabeth Ruffinengo, responsable projets santé-environnement de WECF, a assuré que des progrès avaient été faits ces dernières années, dans la formulation des produits, mais que « le principe de précaution voudrait qu’on n’utilise pas des substances dont on sait qu’elles sont potentiellement dangereuses. Le pH de la peau de bébé est neutre durant les premières semaines et elle n’est pas encore protégée par le film hydrolipidique qui met les cellules à l’abri des influences extérieures. Elle est aussi plus perméable que celle de l’adulte, car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres »

En octobre 2013, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir avait déjà de son côté pointé du doigt les lingettes nettoyantes : 94% des produits testés avaient été déclarés potentiellement nocifs. Rappelons aussi qu’un an avant, en 2012, l’ANSM avait recommandé « à titre de précaution », de ne pas utiliser des lingettes pour bébés contenant du phénoxyéthanol, ce même conservateur classé à risque élevé par WECF….

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>