ET SI NOUS CONSOMMIONS PLUS DE FIBRES ?

Le 9 juin 2015 - Par Vanessa Bernard

Pour notre santé, consommer des fibres est essentiel. Seulement voilà, seuls 22% des hommes et 12% des femmes atteignent le seuil minimum recommandé en la matière(1). Une carence qu’il est possible de combler en ayant les bons réflexes.

Comment ? Le Professeur Serge Hercberg, président du PNNS, professeur de nutrition à la faculté de médecine de Paris 13 / INSERM, et coordinateur de l’étude NutriNet Santé nous répond.

 Grâce au PNNS(2), les Français consomment plus de fruits et légumes qui sont d’importants pourvoyeurs de fibres…

Si en effet, nous constatons une nette amélioration en matière de consommation de fruits et légumes, reste toutefois que seuls 45% des Français atteignent le repère préconisé (5 par jour). Rappelons, par ailleurs, que d’autres aliments sont pourvoyeurs de fibres comme les produits céréaliers complets, par exemple, les pâtes, le riz, les céréales du petit-déjeuner, le pain… et que ces derniers ne sont encore pas suffisamment consommés. En termes d’apport de fibres, on ne pense pas assez non plus aux légumes secs et légumineuses (haricots blancs, pois chiche, lentilles…).

Que risque-t-on à ne pas consommer de fibres en quantité suffisante ?

Ces carences vont pouvoir avoir des conséquences directes sur le transit intestinal mais aussi augmenter le risque de développer certaines pathologies comme le cancer du colon, par exemple. En outre, il est à noter que les fibres jouent également un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et dans la satiété.

Le petit-déjeuner est essentiel, malheu- reusement de plus en plus occulté… N’est-ce pas là pourtant l’occasion de faire le plein de fibres ?

Chaque repas est l’occasion de consommer des fibres. Il est vrai que celui du matin est primordial et que nous sommes trop nombreux pourtant à le réduire à une simple boisson chaude ! Rappelons qu’un petit déjeuner structuré doit aussi comporter un fruit, un laitage et un produit céréalier. Avec le fruit et une tartine de pain, nous aurons déjà ingéré une partie des fibres nécessaire à notre équilibre !

(1) En France, l’ANSES recommande de consommer 25 g/j de fibres, et si possible 30 g/j.

(2) Programme national nutrition santé

 

Consommer des fibres, c’est prévenir certaines maladies !

L’étude NutriNet-Santé montre qu’avec environ 20 g/j de fibres consommées chez les hommes et 18 g/j chez les femmes, nos apports en la matière
sont très nettement insuffisants, ce qui est préoccupant en termes de santé publique. En effet, il est aujourd’hui admis qu’une telle carence augmente
le risque de maladies cardiovasculaires (première cause de mortalité dans les pays développés), d’obésité (6 millions d’obèses en France), de diabète de type II (30 millions de diabétiques en Europe, actuellement et 50 millions d’ici à 2025) et de cancer colorectal (3e cancer le plus courant) alors même qu’augmenter sa consommation de fibres est un vrai moyen de prévenir ces pathologies. A l’heure actuelle, les groupes d’aliments contribuant le plus à l’apport en fibres dans l’alimentation des Français sont les légumes (21%), les pains et biscottes (18%) et les fruits (16%).