Diabétiques : la pétition de malades exclus de certains métiers !

Le 9 janvier 2017 - Par Vanessa Bernard

Saviez-vous que les diabétiques faisaient l’objet de discriminations professionnelles ?Il faut savoir, en effet, que les personnes souffrant de cette maladie se voient interdire l’accès à certains métiers… Ce lundi, les diabétiques ont décidé de lancer une pétition réclamant la fin de ces « discriminations ».

Ingénieur des mines, marin, policier, hôtesse de l’air, contrôleur de la SNCF, contrôleur de la sécurité sociale…, autant de métiers qui se voient interdits aux diabétiques, soit quelque 4 millions de patients en France ! Pour Gérard Raymond, président de la Fédération française des diabétiques (FFD), il est donc urgent de modifier les textes réglementaires qui interdisent ou limitent certaines professions aux malades. Rappelons en premier lieu que le diabète est un trouble d’assimilation des sucres par l’organisme qui, s’il n’est pas correctement traité, peut aboutir à la cécité ou à des amputations. Il favorise également les maladies cardiovasculaires. Il en existe deux formes : le diabète de type 2, de loin le plus courant, en représentant 90% des cas et celui dit de type 1, dû à la destruction des cellules du pancréas productrices d’insuline. Il est le plus touché par les interdictions.

Si les progrès ont été extraordinaires, l’exclusion demeure !

Les diabétiques « ont longtemps été considérés comme inaptes parce qu’on pensait qu’ils allaient avoir des complications », explique ainsi Gérard Raymond qui rappelle, au passage, que la plupart des interdictions en vigueur remontdiabèteent à des périodes souvent lointaines. En effet, aujourd’hui, l’évolution technologique et les nouveaux outils mis à la disposition des diabétiques comme les pompes à insuline ou les capteurs de glucose en continu leur permettent de s’auto-contrôler et d’avoir une vie quasiment normale. Alors pourquoi continuer de les exclure de certaines carrières ?

Dans leur communiqué, la FFD et l’Aide aux Jeunes diabétiques (AJD), l’autre association à l’origine de la pétition, rapportent ainsi des cas concrets d’exclusion comme celui de Mathilde, 21 ans, recalée à cause de son diabète à la visite médicale de l’Ecole polytechnique alors qu’elle avait été reçue au concours. Ou encore celui de cette championne de karaté diabétique, déclarée inapte pour entrer dans la police, après avoir passé le concours d’entrée…

Une pétition pour faire reconnaître les progrès

Pour Gérard Raymond, il ne doit plus y avoir « de profession interdite » mais des évaluations au « cas par cas » même s’il reconnaît que certains métiers resteront difficiles d’accès pour les diabétiques. La pétition réclame donc que les professions interdites soient réévaluées une fois par an par un groupe interministériel en tenant compte des « évolutions technologiques et médicamenteuses ». Les associations de diabétiques entendent par ailleurs interpeller les candidats à l’élection présidentielle dans les prochaines semaines.

Pour signer la pétition intitulée « choisir le métier de mes rêves avec mon diabète », se rendre ici

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>