Enurésie

70% des enfants de moins de 4 ans urinent encore la nuit. Mais à cet âge, on ne peut pas encore parler de « problème » ou d’énurésie.

L’énurésie se définit selon l’International Children Continence Society (ICCS) comme l’émission d’urines complètes durant le sommeil - mais jamais pendant la période de veille - chez des enfants d’au moins 5 ans révolus. Les explications du Pr. Etienne Bérard - Service de Néphrologie ...

Isolement, perte de l’estime de soi, l’énurésie nocturne, communément appelée « pipi au lit » confronte l’enfant à bien des difficultés. Depuis l’année dernière, une Journée Mondiale est consacrée à l’énurésie, une affection qui a été longtemps banalisée.

Dédramatiser, voilà le maître-mot. Non, l'énurésie nocturne (le « pipi au lit ») de votre enfant n’est pas honteux, il faut simplement traiter le phénomène. Mais pour le traiter, encore faut-il en parler…

L’incontinence nocturne de l’enfant ne doit pas devenir un sujet tabou, ni pour l’enfant, ni pour les parents. Le « pipi au lit », aussi appelé énurésie nocturne, ça se soigne !

Meilleurs articles

L’énurésie se définit selon l’International Children Continence Society (ICCS) comme l’émission d’urines complètes durant le sommeil - mais jamais pendant la période de veille - chez des enfants d’au moins 5 ans révolus. Les explications du Pr. Etienne Bérard - Service de Néphrologie ...

70% des enfants de moins de 4 ans urinent encore la nuit. Mais à cet âge, on ne peut pas encore parler de « problème » ou d’énurésie.

L’incontinence nocturne de l’enfant ne doit pas devenir un sujet tabou, ni pour l’enfant, ni pour les parents. Le « pipi au lit », aussi appelé énurésie nocturne, ça se soigne !

Dédramatiser, voilà le maître-mot. Non, l'énurésie nocturne (le « pipi au lit ») de votre enfant n’est pas honteux, il faut simplement traiter le phénomène. Mais pour le traiter, encore faut-il en parler…

Isolement, perte de l’estime de soi, l’énurésie nocturne, communément appelée « pipi au lit » confronte l’enfant à bien des difficultés. Depuis l’année dernière, une Journée Mondiale est consacrée à l’énurésie, une affection qui a été longtemps banalisée.