Cardiologie

En cardiologie, c’est le coeur et les maladies associées qui sont étudiées. Le médecin cardiologue se concentre également sur les problèmes vasculaires qui peuvent entraîner des troubles car-diaques. La cardiologie en général peut se décliner en plusieurs sous-spécialités comme la ryth-mologie, qui s’occupe essentiellement des troubles du rythme cardiaque ; l’angiologie, qui se con-centre sur les pathologies des vaisseaux de l’organisme ; la phlébologie, qui étudie les troubles veineux et, enfin, la cardiologie pédiatrique qui concerne les troubles cardiaques chez l’enfant. Selon la pathologie rencontrée et les interventions, examens et traitements qu’elle nécessite, le patient pourra être redirigé vers divers spécialistes en cardiologie : le coronarographiste, par exemple, pratique la coronarographie qui permet la visualisation des artères coronaires ; l’hémodynamicien s’occupe d’analyser les pressions et débits du coeur. Sans parler de pathologie, de nombreux examens existent afin de prévenir les troubles ou de les prendre en charge au plus tôt : en cas de doute, quel qu’il soit, le médecin traitant peut envoyer son patient chez un cardiologue après avoir prescrit notamment un électrocardiogramme, chargé de mesurer la fréquence cardiaque, ou encore un test d’effort, qui permet d’analyser les palpitations cardiaques durant une activité physique.

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé estime ainsi à près de 17 millions les décès qui y sont liés, chaque année, soit environ 31% de la mortalité mondiale.

Des chercheurs ont mis au point une nouvelle technique non-invasive permettant de détecter l'inflammation dans les artères et de potentiellement prévenir une maladie cardiovasculaire chez les personnes présentant le plus grand risque

En France, on compte environ 60 000 crises cardiaques par an et environ 2 400 décès par infarctus du myocarde (IDM). Si en 25 ans, grâce en partie au programme d’amélioration de la prise en charge, la mortalité a baissé de 50%, reste que la prévention des risques demeure essentielle.

L’alerte est donnée par la Fédération française de cardiologie (FFC), la première association de lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Selon elle, un enfant sur deux ne bouge pas assez en France, en faisant au moins une heure par jour d'activité physique.

Malgré des progrès de ces dernières années, les accidents vasculaires cérébraux continuent de tuer. Chaque année, en France, plus de 30 000 personnes décèdent d'un AVC...

Avec plus de 18 millions de décès par an dans le monde, résultant de quelque 50 millions d’infarctus et d’AVC, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité à l’échelle mondiale. Pourtant, un nouveau cocktail médicamenteux pourrait réduire ce taux de mortalité ...

Les femmes plus touchées par les troubles cardiaques que les hommes. Voilà ce que révèle une récente étude publiée par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Un phénomène inquiétant puisque responsable de plus de décès que le cancer…

Le 10 mars prochain, la Direction générale de la santé, l'Institut de veille sanitaire et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé organiseront à Paris un colloque sur les maladies cardiovasculaires chez les femmes. L’occasion de revenir sur les enjeux de ces maladies et ...

Meilleurs articles

En France, on compte environ 60 000 crises cardiaques par an et environ 2 400 décès par infarctus du myocarde (IDM). Si en 25 ans, grâce en partie au programme d’amélioration de la prise en charge, la mortalité a baissé de 50%, reste que la prévention des risques demeure essentielle.

Avec plus de 18 millions de décès par an dans le monde, résultant de quelque 50 millions d’infarctus et d’AVC, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité à l’échelle mondiale. Pourtant, un nouveau cocktail médicamenteux pourrait réduire ce taux de mortalité ...

Malgré des progrès de ces dernières années, les accidents vasculaires cérébraux continuent de tuer. Chaque année, en France, plus de 30 000 personnes décèdent d'un AVC...

Obésité, mauvaises habitudes alimentaires, tabagisme, manque d'exercice physique... Nombreux sont les facteurs de risques des maladies cardio-vasculaires et accidents vasculaires cérébraux. C'est afin de tirer la sonnette d'alarme sur le sujet qui touche de plus en plus précocément, que la ...