Arthrose : une plus forte douleur est-elle signe d’aggravation ?

Le 17 septembre 2016 - Par Vanessa Bernard

En cas d’arthrose, la douleur est surtout due à une inflammation du tissu tapissant l’intérieur des articulations. Pour autant, seules 40 % des personnes touchées par l’arthrose (du point de vue radiologique) ressentent des douleurs1.

Il faut dire que les douleurs liées à l’arthrose sont complexes à expliquer. D’ailleurs, à ce sujet, les résultats des radiographies divergent énormément avec certaines études qui énoncent un lien assez faible2-4 entre la maladie et le fait d’avoir mal, et d’autres, un lien plutôt fort5,6. Même, le recours à des techniques avancées, comme l’IRM, n’a pas réussi à clarifier l’origine de la douleur dans l’arthrose7. Un phénomène de discordance  entre les mesures objectives et les douleurs rapportées8 qui pourrait s’expliquer par des facteurs psychologiques (la dépression ou l’anxiété, par exemple). Pour autant, ces facteurs seuls ne peuvent suffire à l’observation d’une si importante variation.

Douleurs : certains ont plus mal que d’autres

C’est ainsi que des chercheurs ont évoqué la sensibilisation centrale9 comme potentielle explication : certains sujets développeraient donc une sensibilité plus importante à l’inflammation, et verraient ainsi leurs maux augmenter, pour devenir parfois même handicapants10. Une sensibilité accrue que l’on pourrait lier à l’activation de circuits neuronaux impliquant la perception de la douleur11. Ainsi, en fonction de sa sévérité, mais aussi des individus12, l’arthrose ne touche pas tous les patients de la même façon avec certains ressentant peu de douleurs et d’autres, beaucoup. Ainsi, il est difficile de conclure que plus les articulations sont douloureuses, plus le stade de l’arthrose est avancé.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Sources

1. Kidd BL . Osteoarthritis and joint pain. Pain 2006;123:6-9.
2. Bedson J, Croft PR. The discordance between clinical and radiographic knee osteoarthritis: a systematic search and summary of the literature. BMC Musculoskelet Disord. 2008;9:116.
3. Hannan MT, Felson DT, Pincus T. Analysis of the discordance between radiographic changes and knee pain in osteoarthritis of the knee. J Rheumatol. 2000;27:1513–7.
4. Lawrence JS, Bremner JM, Bier F. Osteoarthrosis: prevalence in the population and relationship between symptoms and x-ray changes. Ann Rheum Dis. 1966;25:1–24.
5. Laxafoss E, Jacobsen S, Gosvig KK, Sonne-Holm S. Case definitions of knee osteoarthritis in 4,151 unselected subjects: relevance for epidemiological studies: the Copenhagen Osteoarthritis Study. Skeletal Radiol. 2010;39:859–66.
6. Neogi T, Felson D, Niu J, Nevitt M, Lewis CE, Aliabadi P, et al. Association between radiographic features of knee osteoarthritis and pain: results from two cohort studies. BMJ. 2009;339:b2844.
7. Yusuf E, Kortekaas MC, Watt I, Huizinga TW, Kloppenburg M. Do knee abnormalities visualised on MRI explain knee pain in knee osteoarthritis? A systematic review. Ann Rheum Dis. 2011;70:60–7.
8. Creamer P, Hochberg MC. The relationship between psychosocial variables and pain reporting in osteoarthritis of the knee [review] Arthritis Care Res. 1998;11:60–5.
9. Lee YC, Nassikas NJ, Clauw DJ. The role of the central nervous system in the generation and maintenance of chronic pain in rheumatoid arthritis, osteoarthritis and fibromyalgia. Arthritis Res Ther. 2011;13:211.
10. Latremoliere A, Woolf CJ. Central sensitization: a generator of pain hypersensitivity by central neural plasticity. J Pain. 2009;10:895–926.
11. Zambreanu L, Wise RG, Brooks JC, Iannetti GD, Tracey I. A role for the brainstem in central sensitisation in humans: evidence from functional magnetic resonance imaging. Pain. 2005;114:397–407.
12. Finan, Patrick H. et al. “Discordance Between Pain and Radiographic Severity in Knee Osteoarthritis: Findings From Quantitative Sensory Testing of Central Sensitization.”
Arthritis and rheumatism 65.2 (2013): 10.1002/art.34646.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>