Arthrose : comment préserver ses articulations ?

Le 17 septembre 2016 - Par Vanessa Bernard

Maladie chronique se traduisant par une dégénérescence des cartilages, l’arthrose a longtemps été considérée comme une fatalité liée à l’âge même si l’usure normale d’une articulation ne devrait pas conduire à une telle pathologie. On sait, en revanche, que certains facteurs de risque vont en précipiter l’apparition.

Outre la part non négligeable de la génétique dans l’apparition de la maladie, des mouvements répétitifs, et microtraumatismes répétés à une articulation peuvent être à l’origine de l’arthrose. Mais la bonne nouvelle, c’est que sur ces facteurs de rsiques, il est possible d’agir et cela est même recommandé aux patients prédisposés. En premier lieu, on sait que l’excès de poids est grandement lié au développement de l’arthrose, surtout quand elle touche les genoux1. C’est pourquoi, adopter un régime alimentaire sain et équilibré fait partie des premiers réflexes à adopter pour maintenir un bon poids de forme. L’activité physique est aussi fortement préconisée. Pour autant, la vigilance reste de mise ici car certains gestes sportifs, répétés de manière intensive des milliers de fois pendant des années, peuvent se révéler particulièrement délétères pour nos articulations. Ils peuvent ainsi provoquer des microtraumatismes qui pourront alors finir par générer une arthrose. C’est le cas, par exemple, du tennis quand il est pratiqué de façon excessive (du fait des impacts de la balle sur la raquette qui provoquent des vibrations dans l’avant-bras et à la longue, peuvent amener à une arthrose du poignet).

Prendre soin de ses articulations

Il faut savoir également que les blessures faites lors de pratiques sportives contribuent à augmenter le risque de développer une arthrose2-5. Par exemple, si vous avez souffert d’entorses à répétition, vous n’êtes pas à l’abri d’être confronté à une arthrose précoce de la cheville… Une étude a ainsi mis en exergue que les femmes qui pratiquaient un sport de manière intensive étaient 8 fois plus à risque de blessures articulaires que les inactives6. Bien sûr,  cette donnée ne doit pas à inciter à l’inactivité physique, mais plutôt motiver la mise en place de programmes d’exercices et d’échauffements adaptés visant à prévenir les blessures articulaires7, 8.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Sources

1. Neogi T, Zhang Y. Osteoarthritis prevention. Curr Opin Rheumatol. 2011 Mar;23(2):185-91.

2. Buckwalter JA, Brown TD. Joint injury, repair, and remodeling: roles in post-traumatic osteoarthritis. Clin Orthop Relat Res. 2004;423:7–16. [PubMed]

3. Gage BE, McIlvain NM, Collins CL, Fields SK, Comstock RD. Epidemiology of 6.6 million knee injuries presenting to United States emergency departments from 1999 through 2008. Acad Emerg Med.2012;19(4):378–85. [PubMed]

4. Prodromos CC, Han Y, Rogowski J, Joyce B, Shi K. A meta-analysis of the incidence of anterior cruciate ligament tears as a function of gender, sport, and a knee injury-reduction regimen. Arthroscopy.2007;23(12):1320–6. [PubMed]

5. Parkkari J, Pasanen K, Mattila VM, Kannus P, Rimpela A. The risk for a cruciate ligament injury of the knee in adolescents and young adults: a population-based cohort study of 46 500 people with a 9 year follow-up. Br J Sports Med. 2008;42(6):422–6. [PubMed]

6. Parkkari J, Pasanen K, Mattila VM, Kannus P, Rimpela A. The risk for a cruciate ligament injury of the knee in adolescents and young adults: a population-based cohort study of 46 500 people with a 9 year follow-up. Br J Sports Med. 2008;42(6):422–6. [PubMed]

7. Mandelbaum BR, Silvers HJ, Watanabe DS, et al. Effectiveness of a neuromuscular and proprioceptive training program in preventing anterior cruciate ligament injuries in female athletes: 2-year follow-up. Am J Sports Med. 2005;33(7):1003–10. [PubMed]

8. Hewett TE, Myer GD, Ford KR. Reducing knee and anterior cruciate ligament injuries among female athletes: a systematic review of neuromuscular training interventions. J Knee Surg. 2005;18(1):82–8. [PubMed]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>