Alzheimer : « Le premier village du répit »

Le 21 septembre 2015 - Par Vanessa Bernard

A l’occasion de la 22ème journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, Marisol Touraine s’est rendue à Fondettes (37), pour inaugurer le premier « Village Répit Familles ». Ouvert depuis octobre 2014, cet établissement innovant est le premier en France à proposer d’accueillir à la fois des personnes âgées dépendantes et leurs aidants le temps d’un séjour de repos.

En France 860 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. Autour d’elles, des enfants, des conjoints, des frères, des sœurs, des amis, qui les accompagnent au quotidien. Un investissement tant physique que psychologique qui pour beaucoup d’aidants revient souvent à sacrifier un peu de sa vie. Ces derniers, pourtant, sont indispensables : la société compte un peu, beaucoup, énormément sur eux… A l’occasion de la 22ème journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, la Ministre de la Santé a souhaité rappeler que toutes ces personnes, victimes collatérales des malades, doivent aussi pouvoir se reposer sur la société. C’est justement l’une des missions du « Village Répit Famille ». Lors de son inauguration le 20 septembre dernier, Marisol Touraine a salué une initiative s’inscrivant dans une dynamique d’innovation sociale, apportant aux personnes en perte d’autonomie comme à leurs aidants, de la sérénité, du repos, de la vie.

Ce village est la première structure en France à s’adresser conjointement aux personnes dépendantes et à leurs familles

Ce village, en effet, est la première structure en France à s’adresser conjointement aux personnes dépendantes et à leurs familles. Il permet ainsi à des couples, des amis, des proches, de profiter d’un moment de répit, d’un moment de vacances, à des tarifs abordables. Grâce à une prise en charge médico-sociale de la personne en perte d’autonomie, les aidants peuvent enfin se reposer, profiter des activités proposées par le village, sans se sentir coupables, sans avoir le sentiment d’abandonner leur proche.

Un lieu résolument innovant qui devrait contribuer à changer le regard que nous portons sur la perte d’autonomie. Marisol Touraine a tenu à le rappeler : « Il n’y a pas d’un côté les personnes en situation de dépendance et de l’autre les proches qui leur rendent visite. Ici, se croisent différentes situations, différentes générations, différents environnements professionnels, de nouveaux liens se nouent. » Dans ce village, il semblerait que les yeux pétillent… enfin.

Lire aussi le témoignage de Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>