5e édition du Concours Meilleur Ouvrier de France classe Fromager, the winner is…

Le 27 février 2015 - Par Gaële Bengui

C’est lors du dernier Salon International de l’Agriculture que s’est tenue le 24 février dernier la 5e édition du Concours Meilleur Ouvrier de France. Près de 15 ans après l’apparition de la classe « Fromager », un nouvel « élu » s’est vu félicité…

Plus de 100 corps de métiers sont concernés par cette compétition unique au monde. Ainsi, tous les 3 ans depuis 1924, les meilleurs professionnels de leur domaine, du barman au coutelier en passant par le pâtissier ou le sommelier sont récompensés pour leur « art ». La classe « Fromager », apparue lors  de l’édition 2000 du « MOF » (comprenez Meilleur Ouvrier de France) est aussi élitiste et technique que les autres…

Ténacité, exigence, créativité, audace, précision, calme, professionnalisme…  autant de qualités qu’il faut aux candidats pour convaincre les jurys de professionnels. Aussi ce concours exige-t-il une grande préparation en amont et une concentration maximale lorsqu’il a lieu, afin de pouvoir espérer décrocher le titre. Un titre qui permet aux candidats « élus » d’obtenir un diplôme d’État de niveau III (équivalent Bac + 2) délivré par le Ministre de l’Éducation nationale, et surtout d’être érigés au rang de « MOF » (valable à vie) et d’arborer fièrement la fameuse veste au col bleu-blanc-rouge…

La « crème » des fromagers

Comme lors de chaque compétition, la crème de la crème des fromagers s’est donc présentée au Salon International de l’Agriculture pour décrocher le sésame. Les 10 candidats, des hommes, des femmes, toute génération confondue, n’avaient qu’une seule idée en tête : devenir « MOF » ! 10 candidats mais un seul élu,  Marc Janin, cette année . Ce Champagnolais a réussi avec succès à passer toutes épreuves, six au total, parmi lesquelles l’identification des fromages par dégustation, les techniques de coupes et de  mise en valeur des produits, la réalisation du fameux chef d’œuvre composé d’au moins cinquante sortes de produits laitiers… Bravo, chef !

 

A propos de Marc Janin

Né à Lons-le-Saunier, il y a 30 ans, ce Jurassien pure souche, est papa depuis peu. Depuis plus de 10 ans, il a repris la fromagerie familiale située à Champagnole. Soutenu par  sa femme et sa famille, Marc considère le titre de Meilleur Ouvrier de France, qu’il tente pour la seconde fois, comme
« l’aboutissement du travail de ses aïeux dans une recherche de qualité continuelle ». A son âge, il montre une grande philosophie dans le choix de sa devise « avoir un pied dans le passé et la tête dans l’avenir ».